FrenchEnglishChinese (Simplified)Spanish

notre livre
Data Science, Projet, UX

L’usage de la data, un enjeu pour les EHPAD

Nous avons pu remarquer que les EHPAD sont soumis à des problématiques spécifiques qui peuvent être résolues grâce à l’usage des données. Nous nous focaliserons sur 3 exemples dans cet article qui sont : 

  1. la qualité de l’air
  2. la capacité à identifier un EHPAD correspondant à son besoin
  3. la transparence de l’information

La data pour aider à l’amélioration de la qualité de l’air

Nous pouvons définir la qualité de l’air comme l’évaluation du niveau de polluants présent dans votre environnement. Nous pouvons citer les particules fines, les gaz, les substances chimiques ou encore les micro-organismes.

Il est cependant important de différencier qualité de l’air intérieur et extérieur. Ici, nous nous concentrerons sur la qualité de l’air intérieur, que ce soit dans les espaces communs des maisons de santé ou encore dans les chambres ou appartements.


Les problématiques liées à cette qualité de l’air intérieur peuvent être :

  • Virus et bactéries 
  • Problématiques d’odeurs et d’hygiène

L’étude d’Harmonie Mutuelle de 2018 démontre que ces problèmes sont fréquents et qu’ils sont sources de gênes pour les résidents. Enfin, The European Respiratory Journal évoque aussi ce fait en 2015, expliquant que les résidents sont si fragiles parfois en EHPAD que leur santé est affectée même quand la quantité de polluants respecte certaines normes. Ainsi, cette population mérite un regard attentif sur ces problématiques de qualité de l’air.

Alors comment la data peut-elle venir aider cette démarche ?

En 2018, 10h11 a mené une étude avec le Groupe GA sur la qualité de l’air et notamment la quantité de C02 présents dans les bureaux. Cette étude a été menée par l’analyse de la quantité de C02 présente dans les différentes pièces telles que les bureaux fermés ou encore les open-space. Grâce à l’exploitation de la donnée, nous nous sommes rendus compte que les pics de PPM (unité de mesure du C02) dépassent régulièrement la norme affectant les capacités cognitives des employés et ainsi leur santé comme leur productivité.
L’étude complète est à retrouver ici :

L’usage de la data, un enjeu pour les EHPAD 7

Ainsi, des solutions ont été mises en œuvre pour palier à ce problème via la captation de la donnée temps réel, la création d’algorithmes permettant de relever les données dissonantes et d’activer le brassement de l’air automatique et de l’information dans les locaux auprès des employés.

Par ce simple exemple, nous pouvons remarquer que dans le cadre d’une approche d’amélioration continue comme celle de la qualité de l’air, la capacité à exploiter des données permet de monitorer et de pallier aux problèmes avec efficacité.

Nous terminerons ce premier point par le Plan d’actions sur la Qualité de l’Air Intérieur du gouvernement français datant de 2013 qui recommande la mise en place d’un outil Web grand public d’auto-diagnostic de qualité de l’air intérieur dans les logements.

La data pour aider à se repérer dans son choix

En échangeant avec bon nombre d’acteurs dans le secteur des EHPAD, nous nous sommes rendus compte que la cartographie était fortement utilisée pour guider les personnes en recherche d’un EHPAD. Par exemple, Que Choisir a déployé une cartographie, data.gouv.fr aussi par l’intermédiaire d’une visualisation des données sur les établissements de santé, Korian pour aider dans la recherche de son offre ou encore PapyHappy, nouveau service listant et évaluant les EHPAD.

L’un des problèmes que nous avons identifié sur l’ensemble de ces cartographies, c’est qu’elles se dotent d’un critère de notation. Cependant, l’utilisateur qui recherche son logement subit cette notation et ne peut évaluer le lieu en fonction de ce qui est pertinent pour lui.
Effectivement, certains EHPAD peuvent avoir des critères qui correspondent aux cahier des charges de l’outil mais pas toujours aux besoins de chaque personne. 

L’usage de la data, un enjeu pour les EHPAD 8

Ainsi, nous pensons que la donnée territoriale (comme la donnée de l’EHPAD en lui-même) peut venir au secours d’une recherche plus intelligente et permettre à chaque personne de sélectionner ses critères, les classer et ensuite lancer une “intelligence artificielle” qui calcule et visualise les lieux et les EHPAD les plus adaptés.

Vous pourrez le constater, il est rarement pris en compte dans les cartographies citées ci-dessus la capacité à comprendre l’environnement autour de l’EHPAD, seules ses qualités intrinsèques sont valorisées ou non. Hors, avoir un cinéma, une boulangerie, un bureau de tabac ou encore un parc à proximité de son lieu d’habitation peut s’avérer fort utile pour les futurs résidents dans le choix de leur résidence.

Pour illustrer comment la technologie peut désormais aider et proposer ce type de service, je vous invite à découvrir le projet Carteko. Il permet de choisir les critères d’intérêt en amont de proposer un score sur le territoire. Carteko permet d’aider l’entrepreneur dans le choix de ses locaux ou bureaux commerciaux. Ce projet illustre parfaitement la prise en compte de l’environnement extérieur par l’usage de la donnée : www.carteko.fr. Cette technologie pourrait aisément être adaptée à une recherche qualitative par reconnaissance des besoins de chacun pour les EHPAD.

10h11 a aussi mené des études sur mesure sur la compréhension d’un environnement pour l’implantation d’un nouveau bâtiment. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe.

La data pour aider à faire preuve de transparence dans la communication

En 2016, le CNSA faisait la demande d’un renforcement de la transparence et de l’information sur les prix pratiqués en EHPAD. En 2018, cette demande est exécutée par les EHPAD et elle est disponible sur le site des données publiques du gouvernement français data.gouv.fr. 

Cependant, le besoin de transparence s’est aussi fait ressentir en période de crise, notamment lié au coronavirus. Le Monde met le doigt sur cet aspect en stipulant que certaines familles manquaient d’information sur l’état de santé de leur proche. 

Concernant des sujets sensibles, certaines grandes entreprises ont pris les devants et ont osé communiquer sur les accidents au travail, les décès ou encore les faits historiques desservants l’entreprise. Lorsque 10h11 a déployé le plus grand dashboard d’Europe pour la SNCF, ces éléments sont remontés en termes de data. La SNCF communique dessus avec transparence au sein de leur siège social afin que chaque salarié ou toute personne en visite puisse avoir accès à ces informations.


Cet exemple démontre que nous pouvons faire preuve de transparence et de gestion de l’information avec responsabilité et modernité. L’exemple de ce tableau de bord en vidéo est disponible sur ce lien : 

L’usage de la data, un enjeu pour les EHPAD 9

FrenchEnglishChinese (Simplified)Spanish

ACHETER LE LIVRE
Cart Overview